Cabinet ANGERS - 02 41 09 30 09 - contact@antarius-avocats.com

Cabinet RENNES - 02 23 41 14 33 - contactrennes@antarius-avocats.com

Vice du sol et exonération de responsabilité

Cass, 3ème civ, 6 décembre 2018, n° 17-26678

 » Mais attendu qu’ayant retenu que le glissement de terrain constaté à hauteur des trous n° 3 et 9 n’était pas imputable à des fautes d’exécution ou à des erreurs de conception mais à un aléa géologique non détectable et consistant en la présence d’un thalweg sur le toit de marnes compactes surmontant des marnes altérées sur six mètres de profondeur, que l’étude de faisabilité n’alertait pas les intervenants sur la présence possible d’un thalweg dans cette situation, que, même en multipliant les sondages au droit du trou n° 3 et en effectuant une étude de sols de type G2, l’accident géologique, très circonscrit dans sa localisation, n’aurait pas été détecté, que, si les plans avaient été établis sur la base d’une étude de sol de type G2 et si la société Marquet n’avait commis aucune des fautes d’exécution retenues par ailleurs, le glissement serait tout de même survenu, la cour d’appel, qui a constaté le caractère imprévisible du dommage nonobstant l’instabilité notoire des terrains, son irrésistibilité et son extranéité à l’activité des intervenants, a pu en déduire, répondant aux conclusions prétendument délaissées, que la présence du thalweg ayant entraîné le glissement de terrain des trous n° 3 et 9 constituait un événement de force majeure exonérant les intervenants de toute responsabilité ; « 

Partagez

Publié le
Catégorisé comme Veille

Par Antarius Avocats

Le cabinet ANTARIUS AVOCATS consacre exclusivement ses activités au droit immobilier, droit de la construction, droit de l’urbanisme, droit des marchés publics et droit des assurances, avec une équipe d’avocats et de juristes expérimentés et enthousiastes.

Vous avez besoin d'un conseil ?

Newsletter Antarius Avocats

Recevez par email toute notre actualité

Logo Antarius Avocats