Cabinet ANGERS - 02 41 09 30 09 - contact@antarius-avocats.com

Cabinet RENNES - 02 23 41 14 33 - contactrennes@antarius-avocats.com

Non-conformité et définition contractuelle du projet

Cass, 3ème civ, 16 mai 2019, n° 18-12913

 » Mais attendu qu’ayant relevé que, si, selon l’expert, la société Picheta avait utilisé un remblai d’une qualité ne permettant pas de réaliser des fondations classiques, mais nécessitant des fondations par micro-pieux plus onéreuses, en l’absence de preuve d’une norme non respectée ou d’une clause du marché de travaux prévoyant des dispositions particulières, il n’y avait pas lieu de constater de non-conformité ou malfaçon justifiant une réserve et retenu que, si la société Immo Vauban sollicitait qu’une réserve fût mentionnée concernant le chemin longeant le lot 14, à l’ouest, au motif que des malfaçons étaient visibles en octobre 2009, comme en attesteraient les photographies fournies pendant l’expertise, elle produisait le pré-rapport sans les annexes, donc sans photographies, procédant à la recherche prétendument omise, que ces photographies figuraient dans l’exemplaire fourni par la société Picheta en noir et blanc et de mauvaise qualité, que le rapport d’expertise n’indiquait pas la nature des malfaçons affectant ce chemin, que le CCTP n’avait pas été produit et que, faute de ces précisions, aucune réserve ne pouvait être faite, la cour d’appel a, abstraction faite de motifs erronés mais surabondants, légalement justifié sa décision ; « 

Partagez

Publié le
Catégorisé comme Veille

Par Antarius Avocats

Le cabinet ANTARIUS AVOCATS consacre exclusivement ses activités au droit immobilier, droit de la construction, droit de l’urbanisme, droit des marchés publics et droit des assurances, avec une équipe d’avocats et de juristes expérimentés et enthousiastes.

Vous avez besoin d'un conseil ?

Newsletter Antarius Avocats

Recevez par email toute notre actualité

Logo Antarius Avocats